Quelle fondation choisir pour une maison en étage ? Cette question se pose toujours lorsqu’on prévoit de construire une nouvelle maison en étage sur un terrain dont on ignore les propriétés. Vous êtes dans cette même situation et aimerez savoir le type de fondation que vous devez bâtir pour votre immeuble ?

Eh bien ! Sachez que le choix ne se fait pas au hasard. Plusieurs paramètres dont ceux cités ci-dessous sont à prendre en compte pour le choix d’un type de fondation. Cet article vous est proposé par diffusion & contrôle.

Les différents types de fondations

Vous convenez qu’il est impossible de faire un choix si l’on ne sait exactement pas, les éléments entre lesquels il faut choisir, ni les particularités de chaque élément. De ce fait, il est nécessaire pour vous de connaître les différents types de fondations.

De manière générale, il existe trois principaux types de fondations. Il s’agit de la fondation superficielle, de la fondation profonde et de la fondation spéciale.

Comme l’indique chaque nom, les types de fondations sont montés de manières superficielle, profonde ou spéciale avec chacune ayant des caractéristiques propres à elle.

Description et caractéristiques d’une fondation superficielle :

La base d’une structure est dite superficielle, lorsqu’elle est construite sur un sol peu profond et très stable. En effet, une fondation superficielle est connue pour ne pas aller en profondeur du sol. Voilà pourquoi elle doit être construite sur un terrain stable.

De ce fait, les constructions à imposer doivent être légères pour que la pression exercée soit bien supportée par la semelle.

Les fondations superficielles se font de deux manières :

  • L’une avec une semelle filante : qui a la particularité de répartir la charge à supporter sur une plus grande surface. Elle est beaucoup conseillée pour les fondations des murs en parpaing ;
  • L’autre avec une semelle isolée : qui a pour principaux acteurs, des poteaux sur lesquels repose toute la pression de l’ouvrage.

Description et caractéristiques d’une fondation profonde

C’est l’une des fondations les plus utilisés pour la construction des grandes surfaces. En effet, sa construction se fait dans les grandes profondeurs, ce qui la rend plus résistante que la précédente.

Ce type est nécessaire dans les terrains faits de vase, de tourbe ou de sable car, considérés comme très compressibles. Dans ces cas, le sol résistant est caché sous l’un de ces éléments, ce qui implique de creuser jusqu’à son niveau avant de couler des fondations solides.

Selon le type de support utilisé, on distingue 3 variantes de la fondation profonde. Il peut s’agir de :

  • Puits : qui sont des fondations larges, construites de manière circulaire, servants à supporter la charge de la structure. Ils sont creusés à la main et peuvent avoir un diamètre d’environ 1,2 m
  • Pieux : ce sont des fondations élancées qui permettent la transmission des charges en profondeur. Avec un diamètre très inférieur à celui des puits, ils sont faits d’un fût, d’une tête et d’une pointe.
  • Micropieux : ils ont la seule particularité d’être plus minces que les pieux. Avec un diamètre de 200 mm

Les fondations spéciales

Ce sont des fondations construites dans les conditions bien précises. En effet, il peut arriver que vous souhaitiez faire des constructions dans les zones marécageuses, en bordure d’eau…

Pour cela, les fondations profondes ou superficielles sont inadaptées, car ne permettront pas de supporter l’ouvrage. Ainsi, pour combler ce vide, les fondations spéciales ont été prévues et sont au nombre de 3. Il s’agit de :

  • La fondation congelée : elle permet de mettre en place des structures solides dans les terrains poreux.
  • La fondation après épuisement : qui est très utilisé dans le cas des constructions en présence d’eau.
  • La fondation sur radier général : qui, basée sur le principe de l’élaboration de très grandes semelles, permet de bâtir avec succès sur un terrain compressible.

Comment choisir une bonne fondation pour votre maison en étage ?

Avant de vous décider sur quelle fondation choisir pour une maison en étage quelconque, vous devez prendre la peine d’étudier le sol sur lequel vous souhaitez construire. Cela peut se faire par des renseignements auprès des voisins, et par interprétation d’un professionnel en la matière.

Une fois le type de terrain identifié, il sera plus facile pour vous de déterminer la fondation adaptée à mettre en place.

Mais, pour un sol normal, il est conseillé pour la construction de votre maison en étage, d’opter pour une fondation profonde. Car avec des racines allant jusqu’à 3 m de profondeur, votre structure tiendra pour un bon bout de temps.

Que ce soit pour un R+1, 2, 3 ou 4, la fondation profonde est la plus adaptée. Pour les cas particuliers, il est préférable pour vous de faire appel à un expert, qui saura vous orienter selon le type de fondation spéciale à appliquer. Veillez aussi à vous référer aux instructions du DTU avant de caler une décision.